ASSEZ ! L’amalgame est condamnable et Christian Vanneste récidive

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 13 MAI 2010

L’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans considère que les propos tenus par le député UMP Christian Vanneste, et rapportés dans un article publié par le site d’informations Têtu ce 13 mai, peuvent tomber sous le coup, une nouvelle fois, de la loi du 30 décembre 2004. L’Inter-LGBT rappelle que la loi sur la liberté de la presse condamne toute provocation à la haine, aux violences et à la discrimination, toute injure ou diffamation en raison de l’orientation sexuelle d’un groupe de personne.

L’Inter-LGBT est consternée suite aux propos qui ont été tenus le 30 avril 2010 par Christian Vanneste sur son blog où l’on peut lire : « L’atelier sémantique gay a inventé la prise de judo conceptuelle la plus efficace : la pédophilie est un crime. L’homosexualité une vertu. » ou encore « L’opposition outrancière entre pédophilie et homosexualité n’est donc pas fondée en raison des tendances éphébophiles assez fréquentes dans l’histoire qui ignorent la frontière juridique de l’âge. »

L’Inter-LGBT avait condamné le mois dernier un amalgame honteux entre homosexualité et pédophilie du cardinal Tarcisio Bertone, numéro deux du Vatican. En déclarant « Autrement dit le lien et même la confusion qui règnent entre l’homosexualité et l’éphébophilie est patent. C’est ce qu’a dit justement Bertone », Christian Vanneste tient en effet des propos discriminatoires injurieux, tels que ceux visés par le loi. Si en Italie, aucune législation n’existe pour condamner de tels propos, la France, elle, peut s’en prévaloir et doit la faire respecter. L’Inter-LGBT souligne que de laisser s’exprimer de tels propos de haine fait peser sur La France une lourde responsabilité. Ils alimentent les amalgames les plus répugnants et utilisent l’orientation sexuelle comme un outil de clivage. Ce discours conforte, par exemple, ceux qui menacent les rassemblements pacifiques que sont les "Kiss-in" à Paris ou à Lyon.

Pour C. Vanneste, "une société lucide sur son avenir devrait avant tout ne porter d’intérêt qu’à l’hétérosexualité tendant à la création de familles les plus stables possible" et il ajoute le "Mariage chrétien" (...) est l’"institution la plus conforme aux valeurs républicaines". L’Inter-LGBT milite toujours pour l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe et rappelle l’importance de la reconnaissance des familles homoparentales et la sécurité des enfants nés ou élevés dans ces familles.

Pour l’inter-associative, le débat démocratique sur les questions de société liées à l’orientation sexuelle, comme à l’identité de genre, exige une clarification, voir une rupture de l’Union pour la Majorité Présidentielle, avec Christian Vanneste qui lui est toujours rattaché. L’Inter-LGBT ne comprendrait pas pourquoi la France condamne un « amalgame inacceptable » au sujet des propos du cardinal Bertone et reste indifférente à ceux de l’un de ses élus à l’Assemblée nationale.

Dans la même rubrique