Faire avancer l’égalité des droits : le Ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique et le président de la République rompent le dialogue ?

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 12 JUIN 2010

L’Inter-LGBT est reçue chaque année par les cabinets ministériels et le cabinet de la présidence de la République pour y rappeler ses principales revendications au sujet du couple, de la parentalité, de la lutte contre les discriminations, de la situation des personnes trans et des questions internationales. L’Inter-LGBT porte ces revendications depuis des années.

Celle de l’accès à la pension de réversion pour les personnes PACSées figure parmi ses priorités. L’Inter-LGBT a été priée d’attendre les négociations 2010 sur les retraites pour obtenir un examen de l’ouverture des discussions sur ce dossier. Pourtant, le manque d’intérêt relevé lors de notre rendez-vous ce jeudi 10 juin avec le Ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique ne laisse pas augurer de discussions constructives.

La veille, un succinct courrier de réponse à une demande d’audience du président de la République témoigne d’un véritable désintérêt pour les questions de société. Cette rupture, en refusant la confrontation démocratique avec une organisation inter-associative représentative, est révélatrice d’une incapacité à briser certains tabous.

A la veille de la Marche des Fiertés, où y participent 700 000 personnes, nous exigeons un réel engagement gouvernemental qui réponde enfin aux promesses électorales du président de la République.

Dans la même rubrique