Manifestation du 1er décembre 2010 : Tout recule sauf le SIDA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 30 NOVEMBRE 2010

Alors que le plan quadriennal de lutte contre le VIH/Sida 2010-2014 vient d’être publié après plusieurs mois d’attente par le Ministère de la santé, les associations sont toujours aussi inquiètes.

Si les mesures connues du plan quadriennal semblent relativement satisfaisantes, leur mise en œuvre apparaît déjà comme décevante.

En effet, les actions proposées par le plan quadriennal vont dans la direction indiquée par les associations depuis plusieurs années : approche populationnelle de la prévention, principe du dépistage à la demande et non-imposé, généralisation du dépistage à tous les âges de la vie, mise en place d’une démarche de prévention combinée.

Cependant, une baisse ou une stagnation du financement de la lutte contre le VIH/Sida met en danger la mise en œuvre de ces actions. Par ailleurs, les objectifs du plan semblent entrer en contradiction avec certaines politiques gouvernementales (remise en cause de l’aide médicale d’Etat pour les migrants sans papiers, restrictions des conditions d’accès aux titres de séjour pour raisons médicales, franchises médicales…). Enfin, des populations particulièrement touchées par l’épidémie sont absentes ou quasi-absentes de l’étude : transsexuel-lle-s, femmes, consommateurs de substances psycho-actives…

Passer du constat à la promotion de la santé

Au-delà de la prévention VIH/Sida, il est indispensable d’envisager la santé de manière globale et faire de la lutte contre le mal-être des LGBT, particulièrement des jeunes, un élément central des politiques de santé publique. L’Inter-LGBT demande aussi que les pouvoirs publics s’engagent enfin dans une politique volontariste pour améliorer les conditions de vie des personnes séropositives, notamment en luttant activement contre les discriminations dont elles sont victimes dans leur quotidien. Alors que l’épidémie continue de progresser, il est plus que jamais nécessaire de rester mobilisé-e-s. L’inter-LGBT reste vigilante et appelle l’État à pleinement mettre en œuvre les mesures contenues dans le plan quadriennal et à en développer encore.

En ce sens, l’Inter-LGBT appelle à participer à la Marche inter-associative contre le sida, qui partira le mercredi 1er décembre à 18h30 de la place de la Bastille et dont le mot d’ordre est « Tout recule sauf le Sida » : http://www.actupparis.org/spip.php ?article4315

D’autre part, les associations membres de l’Inter-LGBT restent elles aussi mobilisées et mèneront de nombreuses actions de prévention sur l’ensemble de la semaine : http://www.inter-lgbt.org/spip.php ?article1040

Dans la même rubrique