Bilan du 12ème Printemps des Assoces - une dynamique enclenchée pour la Marche des Fiertés LGBT 2011

Communiqué de presse du 8 avril 2011

L’Inter-LGBT a organisé les 2 et 3 avril dernier le Printemps des Assoces à l’espace des Blancs Manteaux à Paris. Rendez-vous annuel des associations LGBT, cette 12ème édition aura vu passer plus de 1 500 personnes venant à la rencontre de la centaine d’associations représentées.

L’édition 2011 aura vu émerger des nouveautés telles que l’organisation d’ateliers inter-associatifs le Samedi après-midi, la réalisation d’un Guide des exposants remis à l’ensemble des visiteurs au Salon ou encore le lancement officiel de l’Agenda inter-associatif des associations de l’Inter-LGBT (agenda.inter-lgbt.org). L’évènement aura aussi été marqué par le passage de personnalités politiques telles qu’Eva Joly (députée européenne, EELV), Dominique Bertinotti (Maire PS du 4ème arrondissement) ou Ian Brossat (Président du groupe Communiste au Conseil de Paris).

La Marche des Fiertés LGBT de Paris a son mot d’ordre !

Le Printemps des Assoces est aussi chaque année l’occasion pour l’Inter-LGBT de présenter officiellement le mot d’ordre retenu par les associations pour la Marche des Fiertés LGBT de Paris (25 juin) qui cette année sera :

« Pour l’Egalité : en 2011 je marche, en 2012 je vote »

Première manifestation politique de France avec plus d’un demi-million de participants chaque année, la Marche des Fiertés LGBT 2011 sera aussi la dernière avant les élections présidentielles et législatives de 2012. Ainsi, à travers ce mot d’ordre, les associations ont voulu faire part de leur détermination et de leur mobilisation pour faire de l’égalité des droits un sujet central des débats politiques préparant les échéances de 2012.

Les chantiers sont nombreux : en avance en 1999 avec l’adoption du Pacs, la France est maintenant dépassée par plusieurs de ses voisins européens en matière de droits des LGBT. Entre autres, nous revendiquons :
- L’ouverture du mariage aux couples de même sexe
- La reconnaissance des familles homoparentales : adoption, ouverture de l’AMP pour toutes les femmes, reconnaissance des parents sociaux…
- Des droits pour les trans : reconnaissance de la transphobie comme discrimination, facilitation des procédures de changement d’état civil qui ne doit plus être conditionné à une stérilisation…

Enfin, l’Inter-LGBT a fait le choix de s’inscrire dans une dynamique nationale en suivant la feuille de route définie en commun dès Janvier 2011 par les organisateurs de Marches des Fiertés LGBT / Lesbian and Gay Pride de toute la France. Regroupés au sein de la Coordination Interpride France, ils se réuniront ce week-end à Toulouse.

Dans la même rubrique