La Marche des Fiertés LGBT 2012 - l’égalité n’attend plus !

COMMUNIQUE ET DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :

2012 - l’égalité n’attend plus !

Ce samedi 30 juin aura lieu la Marche des Fiertés LGBT de Paris organisée par l’Inter-LGBT. Première manifestation politique récurrente en France avec plus d’un demi million de participant-e-s chaque année, ce sera aussi la première grande manifestation de la nouvelle mandature.

Il y a un an nous nous retrouvions derrière le mot d’ordre « pour l’égalité, en 2011 je marche, en 2012 je vote ». Force est de constater que, depuis, les français-e-s ont tranché en mai dernier et juin.

Le contexte politique est inédit !

Pour la première fois de son histoire, la France a un président de la République favorable à des mesures allant vers l’égalité des droits pour les LGBT. François Hollande et le Gouvernement disposent aujourd’hui d’une majorité parlementaire suffisante pour mettre au débat et faire adopter les projets de lois pour lesquels nous militons. Dans ce contexte, l’impatience des LGBT est d’autant plus forte.

La voix des LGBT retentira lors de cette Marche des Fiertés comme elle s’est déjà faite entendre durant toute cette campagne électorale à la fois présidentielle et législative. L’Inter-LGBT a notamment organisé, aux côtés de la Fédération LGBT et de la Coordination InterPride France, le Meeting LGBT pour l’Egalité le 31 mars aux Folies Bergères – en présence de Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly, Najat Vallaud Belkacem, Fadila Méhal et Geoffroy Didier, candidats ou représentants des candidats à la présidentielle. L’Inter-LGBT s’est également mobilisée durant la séquence des législatives en obtenant plus de 160 réponses de candidat-e-s – pour certains élus aujourd’hui – au questionnaire basé sur l’ensemble de ses revendications.

Si les partis politiques ont considérablement évolué depuis le début des années 2000 sur les sujets que nous portons, c’est aussi parce qu’ils ont compris que notre société évolue de façon profonde. L’acceptation et la banalisation du PACS, aujourd’hui signé par des couples hétérosexuels à 96%, montrent le caractère universel des revendications LGBT ; la sécurisation de certains couples hétérosexuels devait aussi être améliorée hors mariage. Les associations gardent ce rôle d’experts et doivent continuer d’alimenter les responsables politiques et institutionnels du fruit de leur expérience et de leurs réflexions.

L’ouverture du mariage et l’homoparentalité permettront de faire avancer la société vers un mieux vivre ensemble. C’est le rôle que nous entendons jouer dans la période qui s’ouvre. La Marche des Fiertés LGBT de Paris 2012 marque un point de départ pour cette nouvelle séquence politique.

Un gouvernement ouvert aux questions LGBT !

Sur les questions LGBT le gouvernement a, depuis sa nomination, envoyé plusieurs signaux positifs : égalité face au mariage et à l’adoption ou révision des critères d’exclusion du don du sang. Pour autant, en dehors des déclarations d’intention, tout reste à faire. L’Inter-LGBT relancera après la Marche l’ensemble des ministères concernés pour entamer le travail de concertation nécessaire à l’élaboration des projets de lois relatifs aux questions LGBT.

Si les textes sur le mariage ou l’adoption par les couples de même sexe sont déjà écrits, pour autant, nous rappelons que « le mariage et l’adoption » ne sauraient, à eux seuls, répondre à nos revendications, notamment en ce qui concerne l’homoparentalité (PMA, co-parentalité, réforme de la filiation...). D’autre part, nous voulons obtenir des engagements de la nouvelle majorité sur des sujets, moins visibles dans les campagnes électorales mais très importants à notre sens, telles que les droits des personnes trans, la santé LGBT (dont la lutte contre le VIH) ou encore la lutte contre les discriminations (École, Travail, violences).

Les associations LGBT force de propositions

Nous souhaitons engager des travaux sur les grands dossiers suivants :

1 : égalité entre les couples

2 : égalité entre les familles

3 : des droits pour les personnes Trans

4 : un plan national de lutte contre les discriminations

5 : en finir avec la discrimination au travail

6 : éduquer contre les préjugés et les stéréotypes de genre

7 : promouvoir la santé LGBT – lutter contre le VIH-Sida

8 : une diplomatie active sur les questions LGBT

Sur l’ensemble de ces champs nous avons développé une liste de revendications

(disponible au sein du dossier de presse).

Nous pensons qu’il est possible d’avancer concrètement sur chacun de ces grands dossiers. Nous pouvons le faire vite. Nous nous rendons disponibles pour contribuer aux travaux et aux réflexions des ministères et des parlementaires. Nous resterons pleinement mobilisés dans les prochains mois : l’égalité n’attend plus !

Contacts presse : Nicolas Gougain, Porte parole Inter-LGBT, 06 77 87 37 00, nicolas.gougain (at) inter-lgbt.org

Accès carré de tête et backstage Podium - accréditation obligatoire : presse (at) inter-lgbt.org

Point presse, café Le Baroudeur, samedi 30 juin dès 11h : place du 18 juin 1940 (Montparnasse)

DOSSIER DE PRESSE :

PDF - 529.4 ko

Dans la même rubrique