17 mai, journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie En 2012, tout reste à faire !

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 17 MAI 2012

En 2012, il est possible de dire son homosexualité, ou d’entamer une transition, pour les personnes voulant changer de genre, en gardant son emploi. En 2012 il est possible que 2 femmes qui se tiennent la main, se fassent agresser, qu’un homosexuel ou une personne trans soit rejeté par ses collègues de travail ou mis à la porte.

Le 17 mai, la Journée Mondiale contre l’homophobie et la transphobie, est une des occasions dont nous nous saisissons pour promouvoir l’Égalité des droits et expliquer que le problème, c’est l’homophobie, ce n’est pas de dire son homosexualité ou son genre. Cette journée devrait plus justement se nommer journée contre la lesbophobie, contre l’homophobie, contre la biphobie et la transphobie car chaque discrimination a ses spécificités, au delà de la discrimination liée à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre.

L’ouverture du mariage à tous les couples est une mesure d’égalité mettant tous les couples sur le même pied. C’est une revendication "phare" parce que, une fois acquise, ce sera un message fort envoyé à tous ceux qui doutent de la légitimité des LGBT à être des citoyens comme les autres et cela aidera à changer les mentalités. La référence ainsi créée va permettre à un adolescent en questionnement sur son orientation sexuelle, ou sur son identité de genre de se sentir mieux ; aujourd’hui il se sent différent, voire rejeté. Savoir qu’il n’est pas seul, savoir qu’il a une place à part entière dans la société, se rendre compte que son identité n’est pas seulement synonyme d’insulte : c’est vital pour lui. La reconnaissance et le respect des LGBT les rendront ainsi plus perméables aux actions de prévention notamment contre le VIH-SIDA, les contaminations augmentent chez les jeunes gays.

Les associations membre de l’Inter-LGBT font œuvre de pédagogie, pour faire évoluer encore la société, au quotidien mais aussi en faisant changer la loi. De nombreuses associations vont à la rencontre de la société civile en organisant des conférences, des rencontres, des distributions de tract. Tous les détails des actions sur http://www.inter-lgbt.org/

Un grand plan national de lutte contre les discriminations : c’est urgent ! Au sein de la campagne Egalité LGBT 2012 http://www.egalitelgbt2012.fr, l’Inter-LGBT participe à la promotion de 39 revendications dont, la mise en place et le financement d’un grand plan national de lutte contre les discriminations à raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre, le soutien aux associations de lutte contre les discriminations, et le développement d’enquêtes sur les discriminations sur ces même critères.

Un 19e critère de discrimination : c’est urgent ! Malgré les nombreuses interpellations des associations, la discrimination à raison de l’identité de genre (transphobie) n’est toujours pas intégrée dans les motifs légaux de discrimination retenus par la Halde (aujourd’hui Défenseur des droits). Pourtant la Halde a été saisie de plusieurs cas de transphobie et avait alerté sur le vide juridique en la matière.

L’Egalité n’attend plus ! L’Inter-LGBT invite les candidats aux élections législatives à signaler leur engagement pour l’Egalité des droits et contre toutes les discriminations y compris celles envers les LGBT.

Contact presse : Nicolas Gougain, nicolas.gougain (at) inter-lgbt.org Porte parole : 06 77 87 37 00 http://www.inter-lgbt.org/

Le détail des actions également sur http://www.egalitelgbt2012.fr/agenda/271-17-mai-idaho-journee-mondiale-contre-les-lgbtphobies.html

ANGEL 91

Jeudi 16 mai, entre 16 h30 et 19 h. ANGEL 91 organise un tractage où les tracts pour l’Égalité de l’Inter-LGBT tiendront une bonne place, à la sortie de la gare d’Étampes.

Pour la "Journée Mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie", ANGEL 91 organise avec ses militantes et militants une rencontre avec les habitants rentrant dans leur banlieue-sud et dans leurs villages ruraux du sud-Essonne à la sortie de la gare d’Étampes. Une distribution de flyers où le tract pour l’Égalité de l’Inter-LGBT tiendra une bonne place. Angel 91 souscrit entièrement au mot d’ordre "Lutter contre l’homophobie, c’est choisir l’égalité des droits". Une campagne d’affichage sera diffusée aux abords de la gare. L’objectif est d’informer et de dialoguer.

Rémy MARIE Président d’Angel 91.

FLAG ! Policiers et Gendarmes LGBT

Sur Paris, le commissariat central du 16ème arrondissement ainsi que ses postes de police accueilleront une délégation de Flag ! pour sensibiliser l’ensemble des Policiers, de tous grades et de tous les corps à cette problématique. En régions, divers sites seront ciblés par une distribution de la même communication, que ce soit directement dans les services de Police ou de Gendarmerie ou auprès du grand public avec d’autres associations. Pour Flag !, cette journée est également l’occasion de rappeler au Ministère de l’Intérieur l’impérieuse nécessité de lutter sérieusement contre les LGBT-phobies en répondant favorablement aux nombreuses revendications de notre association tant en matière de droits sociaux (réversion retraite et invalidité) et parentaux, qu’en matière de lutte contre l’homophobie (formation des policiers à la problématique de l’homophobie, modification du code de déontologie, la mise en place de policiers référents pour les victimes de discriminations, ou l’instauration d’un index et d’une enquête de victimisation sur lesLGBT-phobies en France). Flag ! demande au Ministère de l’Intérieur de ne plus ignorer cette journée en prenant l’initiative sur des actions concrètes, et à être reçu en audience, dès sa désignation, par le prochain ministre de l’intérieur. C’est parce que les discriminations liées à l’orientation sexuelle ou l’identité de genre demeurent une réalité dans notre institution, et parce que les comportements homophobes ou transphobes perdurent dans certains commissariats ou gendarmerie que Flag ! est à l’écoute et en soutien des Policiers et Gendarmes victimes. Flag ! insiste auprès du public LGBT et surtout auprès des victimes LGBT de l’importance de déposer plainte : L’homophobie est illégale, combattons-la ensemble ! Le Président

Mobilisnoo

- Date de l’action : du 16 au 21 mai
- Lieu : France
- Public cible :Salariés du Groupe France Telecom/Orange
- site internet : www.mobilisnoo.org Mobilisnoo s’affiche avec Orange pour la journée mondiale de lutte contre l’homophobie, le 17 mai. Stéphane Richard souhaite porter l’attention nécessaire à la diffusion des affiches.

Pour la « Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie » le 17 mai prochain, Mobilisnoo, l’association des Lesbiennes, Gays, Bi et Transgenre (LGBT) du Groupe France Telecom/Orange, va mener, pour la 3e année consécutive, une campagne d’affichage dans l’entreprise. Cette année, l’action aura lieu du 16 au 21 mai inclus. Pour la première fois, cette campagne a reçu le soutien officiel du Groupe France Telecom/Orange via sa direction de la diversité. Des affiches, spécialement conçues pour l’occasion, seront visibles sur tous les sites de l’entreprise en France, relayées par le réseau de communication interne du Groupe et par les éventuelles organisations syndicales souhaitant y participer. Une communication institutionnelle sur les sites intranet accompagnera aussi cet évènement. Stéphane Richard, président du Groupe Orange, par la voix de Bruno Mettling, directeur des ressources humaines de l’entreprise, nous a affirmé que cette campagne d’affichage recevra toute l’attention nécessaire. Au total, ce sont près de 100 000 salariés de l’entreprise qui seront sensibilisés pour cette journée mondiale contre l’homophobie chez Orange !

HomoSFèRe

- Nom de l’association : HomoSFèRe, l’association des lesbiennes, gay, bi et trans du Groupe SFR
- Description courte de l’action : Action de sensibilisation à l’homophobie par la distribution de flyers et stickers « je suis gay-friendly ! »
- Date de l’action : mardi 15 et mercredi 16 mai
- Lieu : Sites SFR à La Défense, Nanterre, Gentilly, Paris 19e, Lille, Marseille et Nantes
- Public cible : collaborateurs SFR
- Description longue : Pour la « Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie », HomoSFèRe, l’association des Lesbiennes, Gays, Bi et Trans du Groupe SFR, en partenariat avec SOS homophobie, va mener, pour la 3e année consécutive, une campagne de sensibilisation dans l’entreprise. Cette année, l’action aura lieu les 15 et 16 mai.

Au siège à La Défense, Tour Séquoia, un stand commun HomoSFèRe/SOS homophobie accueillera les collaborateurs de 9h à 14h dans le hall. Des bénévoles seront mobilisés pour informer et sensibiliser les collaborateurs.

Sur le stand, le Rapport annuel 2012 de SOS homophobie sera proposé http://www.sos-homophobie.org/

Des flyers HomoSFèRe, spécialement conçus pour l’occasion, seront distribués en même temps que des stickers représentant le "rainbow flag". L’opération consiste à proposer aux collaborateurs d’afficher leur solidarité contre l’homophobie en mettant en évidence dans leur bureau, un sticker "je suis gay-friendly" offert par HomoSFèRe.

De même, sur le site de Nanterre-Rive Défense, une distribution de flyers et de stickers HomoSFèRe sera assurée le matin à l’arrivée au bureau et un stand accueillera les collaborateurs de 12h à 14h. Une distribution aura également lieu à Nantes-Saint-Herblain, Paris 19e et Gentilly le 15 mai et sur les sites de Marseille et Lille le mercredi 16 mai.
- coordonnées de l’association : contact@homosfere.org
- contact presse : Sylvie Fondacci, présidente 06 03 12 45 17
- site internet : www.homosfere.org
- lien vers une affiche ou tout document de communication

Rainbow BanquAss

A l’occasion du 17 mai, journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, notre association lance une grande action d’information et de sensibilisation des salarié-e-s de la banque et de l’assurance. L’orientation sexuelle et l’identité de genre restent toujours un tabou dans nos milieux professionnels amplifiant les phénomènes d’autocensure et de « plafond de verre ». Nous restons convaincus que l’ignorance et le manque d’informations sont les premiers symptômes à traiter pour briser la glace et mettre un terme aux mythes et préjugés qui poursuivent les lesbiennes, les gays, les bi et les trans (LGBT). Pendant 3 jours sur Paris ; les 14, 15 et 16 mai ; nous allons partir à la rencontre des salarié-e-s, en nous rendant dans les agences bancaires et compagnies d’assurances, afin de leur remettre un dépliant pédagogique sur les LGBTphobies au travail.

Ci dessous, vous trouverez les tract qui seront diffusés.

http://www.egalitelgbt2012.fr/agenda/271-17-mai-idaho-journee-mondiale-contre-les-lgbtphobies.html

Dans la même rubrique